Très Parfaite Connaissances

Bienvenue sur le premier blog dédié à «  »La conscience de Krishna »" dans les caraibes

qui est krishna?

qui est krishna?

Enregistré dans : Non classé — 21 janvier, 2008 @ 23:02 Editer



  

 Qui est Krishna? 


Sri Krishna dans Ses divertissements transcendantaux à Vrindavana Lorsqu’ils voient une photo de Krishna ou entendent  parler de Krishna pour la première fois, les gens  se demandent: “Mais qui est Krishna?”. Ainsi, souvent le profane est intrigué par Krishna;  Son aspect physique,  Son teint bleu, Ses traits du visage trés affinés, Ses grands yeux “pareils au lotus”, Ses habits colorés, Ses bijoux et Sa guirlande de fleurs.
Bien sûr, les habitants de l’Inde, eux, ne se posent pas la question car dès leurs naissances, ils entendent parler de Krishna. Que se soit de Lui personnellement, à travers la fameuse Bhagavad-gita ( le chant du Bienheureux ), le livre de référence religieuse, philosophique et dévotionnelle par excellence dans lequel Krishna prend le rôle d’une maître spirituel face à Arjuna Son dévot et ami intime, ou bien que se soit à travers ses diverses Incarnations divines, Vishnu, Rama, Varaha, Matsya, pour en citer quelque unes parmi les plus célèbres.  Dans l’art, la religion, la culture, la littérature, etc..Krishna est partout présent,  mais il est étonnant que cette notoriété ait été limitée pendant des millénaires aux seules frontières de l’Inde et qu’ainsi Krishna, la Personne, demeure encore aujourd’hui profondément méconnu par la masse des gens.C’est pourquoi le texte qui suit de Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupâda, demeure d’une grande importance car il nous aide à remédier à cette regrettable lacune. krsna-book.jpgIl provient du livre “Krishna, the Supreme Personnality of Godhead,” (plus communément connu en tant que “Krsna book”) qui est un résumé complet de l’illustredixième Chant du Srimad Bhagavatam . Il fut  publié pour la première fois en 1970 par les éditions Bhaktivedanta, en deux volumes, avec en introduction, un message de George Harrison des Beatles. Sept années plus tard on le retrouve, publié en francais sous le nom  “Le livre de Krishna” et il existe toujours aujourd’hui publié en deux volumes.Qui mieux que Srila Prabhupâda est à même de nous présenter Krishna, la Personne?  Srila Prabhupada, le fondateur et grand maître spirituel du Mouvement Internationale pour la Conscience de Krishna a, par ses efforts incessants et ceux de ses disciples, réussit à faire connaître Krishna à la terre entière.  Dans le monde entier souvent, on  ignorait jusqu’à Son existence avant sa venue . Srila Prabhupâda a oeuvré à cette tâche – de faire connaître Krishna -, toute sa vie durant et l’a pratiquement réalisé en quelques années aprés avoir atteint l’Amérique en 1965.
Donc, le texte qui suit est essentiel pour nous aider à comprendre qui est Krishna. Comme déjà précisé plus haut, il est extrait du “livre de Krishna”. Il est constitué d’extraits choisis provenant de la préface et de l’introduction et je ne doute pas qu’il vous aidera, non seulement à mieux connaître Krishna, mais aussi à développer ce que Krishna appelle dans la Bhagavad-gita un goût supérieur.
                                votre serviteur   
                                                         Jagad
      Devant un ouvrage tel que Le livre de Krishna, l’immédiate réaction d’un occidental sera de demander: “Qui est Krishna? Et cette jeune fille à ses côtés?…”  La réponse? Krishna est Dieu, la Personne Suprême. Et comment peut-on l’affirmer? C’est que le moindre détail de la Personne de Krishna  correspond à ce que l’on a décrit de l’Etre suprême, de Dieu. En d’autres mots, Krishna est Dieu parce qu’Il est infiniment fascinant. S’il ne contient pas ce caractère d’un être infiniment fascinant, le mot de Dieu perd tout sens. Et qu’est-ce qui provoque en un être la fascination infinie? Mentionnons en premier la richesse; une grande fortune attire toujours. De même, lorsque d’importance, la puissance, la célébrité, la beauté, la sagesse, le détachement de tout. Ils rendent celui qui les possède fascinant. Ainsi, notre propre expérience nous dit que la fascination vient de 1) la richesse, 2) la puissance, 3) la renommée, 4) la beauté, 5) la sagesse et 6) le renoncement. Celui qui possède ensemble toutes ces six excellences, qui les possède à un degré sans fin, celui-là, on le tient pour Dieu, la Personne Suprême, infiniment fascinante. Parâsara Muni, grande autorité en matière de connaissance védique, décrit ces excellences dans ses enseignements.

     Nous avons connu nombre d’hommes riches, puissants, célèbres, beaux, érudits ou détachés des possessions mtérielles (sannyasis). Mais jamais, dans l’histoire des hommes, nous n’avons entendu parler de quelqu’un qui soit à la fois infiniment riche, puissant, célèbre, beau, sage et détaché, comme l’est Krishna. Krishna, Dieu, la Personne Suprême, est un personnage historique, apparu sur terre voilà 5000 ans. Il demeura 125 ans sur la planète et joua le rôle exact d’un être humain, mais Ses actes n’ont pas d’égal. De l’instant même de Son Apparition jusqu’à celui de Sa disparition, chacun de Ses actes fut unique dans l’histoire du monde; aussi, quiconque saisit ce que nous entendons par le mot Dieu acceptera Krishna comme la Personne Suprême, Dieu Lui-même. Nul n’égale Dieu et nul ne Lui est supérieur. Telle est la portée du verbe fameux: “Dieu est grand.”

      Diverses sortes d’hommes parlent de Dieu dans le monde, et de différentes manières, mais selon les Ecrits védiques, selon les grands âcâryas de tous les âges, les êtres versés dans la connaissance de Dieu et reconnus autorités en la matière, tel Sankara, Ramanuja, Madhva, Visnusvami, Sri Chaitanya Mahaprabhu et les maîtres de leurs lignés, c’est Krishna qui est Dieu, la Personne Suprême. MadhvacaryaQuant à nous, qui suivons la civilisation védique, nous acceptons l’Histoire que donnent de l’univers tout entier les Ecrits védiques, univers qui consiste en différents systèmes de planètes: supérieurs, du nom de svargalokas, intermédiaires, ou Martyalokas, et inférieurs, ou  Patalalokas. Les savants actuels ne peuvent présenter aucune preuve historique d’évènements vieux de plus de 5000 ans, et les anthropologues avancent qu’il y a 40 000 ans, l’homo sapiens n’était pas encore apparu sur notre planète, celle-ci n’ayant pas encore atteint un degré d’évolution suffisant.

Mais l’Histoire védique, telle que l’énoncent les Puranas et la Mahabharata, relate des faits humains remontant à des millions et des milliards d’années.

    Ces Ecrits narrent également l’histoire d’Apparitions et de Disparitions de Krishna voici des millions et des milliards d’années. Au quatrième chapitre de la Bhagavad-gita ( 4.5), Krishna apprend à Arjuna que tous deux connurent , dans le passé, de nombreuses existences, dont Lui peut Se souvenir, mais non Arjuna. Telle est la différence entre le savoir de Krishna et celui d’Arjuna, lequel était bien un très grand guerrier, un membre cultivé de la dynastie Kuru, mais somme toute, ne demeurait qu’un être humain, tandis que Krishna, Dieu, la Personne Suprême, possède de tous temps un savoir infini. Et parce que Son savoir ne connaît pas de limite, Sa mémoire est également sans mesure.

    Le savoir de Krishna est d’une perfection telle qu’Il Se souvient des détails de Ses Apparitions voilà des millions, des milliards d’années, mais la mémoire et le savoir d’Arjuna, humains, sont limités par le temps et l’espace. Le quatrième chapitre de la Bhagavad-gita (4.1) enseigne par ailleurs que Krishna peut Se souvenir des temps où Il instruisait Visvasvan, le deva du soleil, dans la science de la Bhagavad-gita, quelques millions d’années auparavant.

    Il est de mode, aujourd’hui, parmi les athées, de vouloir s’identifier à Dieu en s’adonnant à quelque procédé mystique. En général, ces prétentions se basent sur des travaux imaginairres ou des prouesses dans le domaine de la méditation. Mais Krishna n’est pas un Dieu de cette sorte. Il ne “devient” pas Dieu en inventant quelque méthode de méditation, ou en supportant les sévères austérités qu’impliquent les exercices du yoga physique. A proprement parler, Il ne devient jamais Dieu, puisqu’en toutes circomstances Il est et demeure Dieu.

   Dans la prison de Kamsa, Son oncle maternel, où Son père et Sa mère étaient retenus captifs, Krishna, sortant duLa naissance divine de Krishna sein maternel, Se manifesta dans la Forme de  Visnu-Nârâyana, à quatre bras. Puis Il Se transforma en nourrisson et demanda que Son père Le porte jusqu’à la maison de Nanda Maharaja et de son épouse, Yashoda. Krishna n’était qu’un petit enfant quand la monstrueuse Putana tenta de Le tuer, mais tétant son sein, Il aspira son souffle vital. Telle est la différence entre le véritable Dieu et un Dieu créé de toutes pièces dans l’usine du mysticisme. Krishna n’avait certes pas encore eu le loisir de pratiquer quelque yoga qu’Il manifestait déjà tous les traits de Dieu, la Personne Suprême; de même, à chaque étape de Son séjour sur terre, du nourrisson à l’enfant, de l’enfant à l’adolescent, de l’adolescent au jeune homme. Le livre de Krishna se propose de décrire tous les Divertissements qu’Il dévoila dans Son rôle d’être humain. Car Krishna Se divertit comme un humain, mais Il demeure toujours Dieu, la Personne Suprême.

Dans la Bhagavad-gita, c’est Krishna Lui-même qui explique qu’Il est Dieu, la Personne Suprême. Chaque fois que les principes religieux de l’homme voient le déclin, chaque fois que s’élève l’irréligion, Krishna apparaît sur terre. En d’autres termes, si Krishna apparut voilà 5000 ans, c’est qu’il était alors nécessaire de soulager la planète, l’univers, du fardeau des actes coupables qui s’y étaient accumulés. Or, c’est dans Sa Forme de Sri Maha-Visnu, Son émanation plénière, que Sri Krishna prend charge de régler les affaires de la création matérielle.

Lorsque le Seigneur descend, on Le dit avatâra, et cet avatâra émane de Vishnu. Maha-Vishnu est la Cause originelle de la création matérielle, et de Lui émane Garbhodakasayi Vishnu, puis Ksirodakasayi Vishnu. Shri Krishna est la Source de tous les Avataras Ainsi, Il n’appartient pas à Krishna en personne de réduire la surcharge que font peser sur la terre les actes coupables. Lorsque Krishna apparaît toutes les émanations de l’ordre de Vishnu L’accompagnent. Les diverses émanations de Krishna, nommément Narayana, l’émanation quadruple (Vâsudeva, Sankarsana, Pradyumna et Aniruddha), l’émanation pleinière partielle du nom de Matsya, ou l’avatâra-Poisson, les autres yuga-avatâras (avatâras propres à chaque âges) et les manvantaras-avatâras, ou Manus, – tous s’assemblent pour apparaître en même temps que Krishna, Dieu, la Personne Suprême. Krishna est le Tout complet, et toutes Ses émanations plénières, ainsi que tous les avatâras, vivent éternellement avec Lui.

    La famille dans laquelle Krishna apparut est connue sous le nom de la dynastie Yadu. Cette dynastie tire son origine de Soma, le deva de la lune. Parmi les ksatriyas (guerriers), il existe deux lignées: l’une descend du roi de l’astre lunaire, l’autre du roi de l’astre solaire. Quand le Seigneur Suprême apparaît, c’est généralement au sein d’une famile de ksatriyas, car Sa mission est alors de rétablir les principes de la vertu et de la religion. Or, selon le système védique, les ksatriyas sont les protecteurs de la race humaine 

Sita-Rama-dans-la-foret.jpg           Lorsqu’Il apparut sous la forme de Sri Ramacandra, ce fut dans la famille descendant du deva du soleil et connue sous le nom de Raghu-vamsa; lorsqu’Il apparut comme Sri Krishna, ce fut dans la famille appelée Yadu-vamsa. Le chapitre vingt-quatre du neuvième chant du Srimad Bhagavatam renferme une longue liste des rois de la dynastie Yadu. En vérité, Dieu, la Personne Suprême, n’appartient à aucune des dynasties de ce monde. Mais par Sa grâce, la famille dans laquelle Il apparaît devient célèbre. Le bois de santal, par exemple, est produit dans les Etats de Malaisie; il a son renom propre, ses attributs propres, distincts de ceux de la Malaisie. Mais parce que, incidemment, ce bois est essentiellement produit dans les Etats de Malaisie, on le désigne sous le nom de bois de santal malais. De même, Krishna, la Personne Suprême, appartient à tous, mais tel le soleil, qui toujours se lève à l’est quand il aurait pu se lever en tout autre point, Il apparaît de Son propre choix, au sein d’une famille particulière, qui par là devient célèbre.

    Ce sont les âmes libérées ( purifiées des désirs matériels et ainsi, libres du cycle des morts et des renaissances ) qui en général écoutent et savourent les Divertissements du Seigneur. Les âmes conditionnées, elles, s’intéressent plutôt à lire quelque fiction relatant les activités matérielles du commun des hommes. On retrouvera la description des Actes absolus du Seigneur dans le Srimad-Bhagavatam et d’autres Purânas. Mais les âmes conditionnées préféreront toujours lire des ouvrages relatant des faits matériels, des faits communs. Elles n’éprouvent que peu d’attirance pour la narration des Divertissements du Seigneur, Sri Krishna. Et pourtant, ces narrations sont si fascinantes qu’elles provoquent chez les hommes de tous ordres le plaisir. Il existe en ce monde trois ordres d’hommes: ceux qui sont libérés, ceux qui s’éfforcent de l’être, et les matérialistes. Que l’on soit libéré, que l’on essaie de le devenir ou que l’on soit enlisé dans le matérialisme, il demeure bénéfique d’étudier les Divertissements de Sri Krishna


Laisser un commentaire

DRAGONS REPTILES |
magical doremi |
Rapports sociaux, Familles,... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sciences physiques programm...
| Le Soleil une source d'éner...
| Dr. Aly Tandian